Maître Antoine Casubolo Ferro

Enseignant, journaliste, écrivain, cinéaste et avocat
sur le thème
 « Pierre Goldman ... meurtrier ? »

Lundi 27 mai à 19h30
au FARBAND

Pierre Goldman  Pierre Goldman (Lyon, 22 juin 1944 – Paris, 20 septembre 1979), demi-frère aîné du chanteur Jean-Jacques Goldman, est un intellectuel engagé d'extrême gauche ayant glissé dans le banditisme. Admiratif de l'action de ses parents, il adhère tôt aux Jeunesses communistes, puis intègre le cercle philo de l'Union des Etudiants Communiste (UEC) de la Sorbonne dont il devient le très actif chef du service d'ordre. Après sa rencontre avec Régis Debray, il part en juin 1968 en Amérique latine, à Cuba, puis au Venezuela où il passe un an dans les rangs de la guérilla.

  Dès son retour en France, en septembre 1969, il commet des braquages pour financer sa lutte, dont l'un meurtrier mais dont il se déclarera innocent. Il est arrêté le 8 avril 1970.

  Soutenu par les milieux de gauche, son procès déchaîne les passions. Des personnalités intellectuelles ou artistiques de gauche, telles que Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Simone Signoret ou Maxime Le Forestier (qui écrira sur lui sa chanson La Vie d'un homme sur l'album Saltimbanque, 1975) prennent fait et cause pour lui. En prison, Pierre Goldman écrit Souvenirs obscurs d'un juif polonais né en France, qui obtient un succès critique et populaire (plus de 60 000 exemplaires vendus).
Après de multiples rebondissements, il sort de la prison de Fresnes le 5 octobre 1976.

  Le jeudi 20 septembre 1979, Pierre Goldman est assassiné peu après 12 h 20, en pleine rue, à bout portant. Les témoins décrivent trois personnes parlant espagnol, laissant supposer des liens avec son séjour en Amérique latine. L'assassinat est néanmoins revendiqué à l'AFP par une organisation d'extrême droite inconnue : Honneur de la Police.
Près de 15 000 personnes, dont de nombreuses personnalités intellectuelles de gauche, assistent à son enterrement au cimetière du Père-Lachaise.
Les responsables du meurtre n'ont pas été retrouvés.

  Pierre Goldman, fut donc un enfant sauvage de la génération 68, celui qui est allé jusqu'au bout. Juif polonais né en France, il a fait de sa vie un best-seller qui est un roman noir, très noir. Antoine Casubolo nous parlera de cet homme blessé aux idéaux brisés, et tentera de répondre à la question : Pierre Golman .... meurtrier ?

 

Antoine Casubolo Ferro  Antoine Casubolo, dit Antoine Casubolo Ferro, né le 25 mars 1957 est un avocat français, ancien instituteur et ancien journaliste. Il est l'avocat de l'Association Française des Victimes du Terrorisme (AFVT) et auteur de trois livres, le premier sur l'affaire OM-Valenciennes, le deuxième sur Pierre Goldman et le troisième sur la mort de Coluche.

Informations supplémentaires