Universitaire, journaliste et écrivain.

qui interviendra sur le thème de son livre

« Les Vengeurs de la Maison Sublime »

 Mardi 12 janvier 2021 à 18h

en conférence ZOOM 

  Découvert il y a plus de 30 ans, lors de travaux dans la cour du Parlement de Normandie, sous l’escalier oriental, la "Maison Sublime" est certainement l'un des monuments les plus mystérieux de Rouen. Non seulement il s’agit du plus ancien monument juif conservé en Europe Occidentale datant de l'an 1100, mais c'est aussi l'objet d'un débat entre spécialistes au sujet de ses origines.
  Alors que la communauté juive de Rouen y voit une synagogue, le professeur américain Norman Golb pense qu'il s'agit d'une école de hautes études hébraïques. La plupart des archéologues français penchent, eux, pour la résidence d'un riche juif.
  Un graffiti en hébreux signifiant « Maison sublime » confirme son appartenance à l’ancienne communauté juive de la ville.

  Membre du Conseil d’administration de la Maison Sublime, Jean-Pierre ALLALI a publié en 2011 un roman, « Les Vengeurs de la Maison Sublime ».

  L’action se déroule à Rouen au Moyen Âge, en 1149 de l'ère chrétienne. Une communauté juive importante, près de 20% de la population totale de la ville, vivait alors à Rodom, l’actuelle Rouen. Une yeshiva, école talmudique, accueillait une cinquantaine d’étudiants. La communauté disposait d’une grande et belle synagogue, d’un cimetière et d’institutions autonomes. Alors que l’on s’approche de Pessah, la Pâque juive, la belle Rachel Lévita, fille d'un notable, promise à l’étudiant Haïm Bar Chelomo, est enlevée par des malfrats à la solde d’Adalbert Courteheuse, un lointain cousin du duc de Normandie. Ce personnage ignoble, physiquement et moralement, va être à l’origine d’un drame qui plongera la communauté juive tout entière dans la désolation. Un groupe d’étudiants se constituera en « Vengeurs », bien décidés à poursuivre les meurtriers de Rachel. Mais comment concilier la vengeance avec le respect de la Loi de Moïse ?

 
Biographie

  Né à Tunis en 1939, Jean-Pierre Allali est un universitaire, un journaliste et un écrivain. Membre du Bureau Exécutif du CRIF, il préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.
  Professeur de mathématiques, il a notamment enseigné à l'université Paris I avant d'entreprendre une carrière de journaliste. Il a été le rédacteur en chef de « La Terre Retrouvée » puis de « Tribune Juive » et collabore toujours à plusieurs médias dont le JAMIF (Journal de l'Association des Médecins Israélites de France), Les Cahiers Bernard Lazare, Tribu 12 et Lev Ha'ir.
  Jean-Pierre Allali est l'auteur d'une trentaine d'ouvrages essentiellement consacrés au judaïsme et à l'antisémitisme, dont les derniers s'intitulent « Les Juifs de Tunisie sous la botte allemande » (Éditions Glyphe, 2014) et « Les douze pierres de Quba » (Éditions Glyphe, 2015). Parmi ces ouvrages, l'un a été écrit en collaboration avec Shimon Peres : « Un temps pour la guerre, un temps pour la paix » (Éditions Robert Laffont, 2003).


Inscription obligatoire auprès du secrétariat du FARBAND au 01 45 23 50 63 pour obtenir les codes d'accès à la conférence.

 

 

 

Informations supplémentaires