Hélène Mouchard-Zay

Fondatrice et Présidente d'Honneur
du Centre d'Etude et de Recherche sur
les Camps d'Internement dans le Loiret
et la Déportation Juive (CERCIL)

en visioconférence ZOOM

Lundi 25 mai 2020

à 15h30

Code d'accès à demander au secrétariat du FARBAND

 

Dimanche 21 mai 2020 à 10h a lieu, à Beaune la-Rolande et Pithiviers, la cérémonie de commémoration des 78 ans de la déportation dans les camps du Loiret.

Depuis 1946, devant les monuments qui furent érigés par les anciens internés rescapés des camps, cette cérémonie rassemblant familles, amis et autorités officielles, rappelle la mémoire de ceux pour qui ces lieux furent la dernière étape avant l’assassinat.

A cette occasion, le Farband organise une conférence sur ce thème avec Mme Hélène Mouchard-Zay, grande spécialiste du sujet. Cette année de pandémie imposant la plus grande prudence de et pour chacun, cette conférence aura lieu en visioconférence ZOOM. 

Le camp de Pithiviers est, avec celui de Beaune-la-Rolande, le deuxième grand camp d'internement du Loiret. Créé au début de 1941 pour les Juifs, il se remplit l'été suivant après la rafle du Vél d'Hiv.

Près de 300 hommes, des camps de Beaune-la-Rolande et de Pithiviers, sont transférés dans les fermes de Sologne jusqu'en juillet 1942. Les enfants de 2 à 14 ans arrêtés avec leurs parents sont envoyés à Pithiviers (1 800) et à Beaune-la-Rolande (1 500). C'est donc à l'écart de la capitale, dans le Loiret, qu'en juillet 1942, la Gestapo et la police de Vichy séparèrent en toute discrétion parents et enfants juifs arrêtés lors de la rafle du Vel d'Hiv. Les parents sont d'abord transférés à Drancy puis déportés. A partir du 17 août 1942, les enfants seront à leur tour envoyés à Auschwitz pour y être gazés.
Ce camp, comme celui de Beaune-la-Rolande, fonctionnait sous la double tutelle de la Préfecture du Loiret et de l'autorité allemande.
D'après la composition des convois de transport des Juifs vers Auschwitz, on peut estimer à 12 000 au moins ceux qui provenaient des deux camps du Loiret.


Pithiviers

 

Biographie

Hélène Mouchard-Zay est officier de la Légion d’honneur pour avoir contribué à l’édition et à la publication, entre autres des Ecrits de prison 1940-1944 (belin). Son père, Jean Zay, ministre de l'Éducation nationale et des Beaux-Arts sous le Front populaire de Léon Blum, et député du Loiret, est mort assassiné par la Milice le 20 juin 1944 à Molles (Allier).
Enseignante et présidente du CERCIL-Musée Mémorial des enfants du Vel d'Hiv d'Orléans- pendant 25 ans, Hélène Mouchard-Zay s"est longtemps battue pour perpétuer la mémoire des camps d'internement de Beaune-la-Rolande, de Jargeau et de Pithiviers et ainsi lutter contre l'oubli.

 

 

Informations supplémentaires