Odette Varon-Vassard 

Docteure de l’Université d’Athènes
Musée Juif de Grèce

qui interviendra sur le thème

« Être Juif grec pendant l’Occupation :Déportation, Résistance, Survie »
 « La mémoire de la Shoah en Grèce »

Mardi 15 octobre 2019 à 19h

au Farband

Soirée organisée par l'association "Liberté du Judaïsme"

  Odette Varon-Vassard est de passage à Paris à l’occasion de la parution de son dernier livre "Des Sépharades aux Juifs grecs. Histoire, mémoire et identité"  (éd. Le Manuscrit, 2019).

  Sa conférence portera sur deux axes : d’abord sur le sort des Juifs grecs pendant l’occupation (Déportation et extermination pour la grande majorité, engagement dans la Résistance et Survie pour une minorité). Ensuite, elle traitera du chemin parcouru entre l’époque de l’occultation et du silence, qui en Grèce dura des longues décennies, et de l’émergence et de la construction de la mémoire de la Shoah. Ce chemin long et difficile a quand même conduit à conférer aujourd’hui à cette mémoire une place dans l’éducation nationale, dans les études juives-grecques et une nouvelle prise de conscience dans la société grecque.

 

 

Biographie

  Odette Varon-Vassard est historienne et traductrice. Née à Athènes, elle a effectué des études d’Histoire et d’Archéologie à l’Université Nationale et Kapodistrienne d’Athènes [EKPA] et d’Histoire moderne à Paris IV (Sorbonne). Elle est docteure en Histoire Contemporaine de l’EKPA. Elle a aussi fait des études de langue et de traduction à l’Institut Français de Grèce. Elle a été nommée Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres (2006).

  Ces recherches portent sur la Résistance à l’Occupation nazie, les organisations de jeunes, le Génocide des Juifs en Europe et spécialement en Grèce, la mémoire de la Shoah, la littérature concentrationnaire, et l’histoire de la diaspora sépharade. Elle a pris part à de nombreux Colloques Internationaux et a beaucoup publié sur ces sujets.

  Elle a enseigné le cours de l’ « Histoire grecque » en tant que Professeure-Conseiller à l’Université Grecque Ouverte (2001-2017). Depuis 2011 elle dirige au Musée Juif de Grèce son propre séminaire sur : Le génocide des Juifs d’Europe : Histoire, mémoire, représentations. Elle enseigne également aux séminaires co-organisés par le Musée Juif et le Ministère de l’Éducation Nationale pour la formation des professeurs du secondaire à l’enseignement de la Shoah (depuis 2007). En outre, elle a collaboré avec de nombreuses institutions et universités internationales en donnant des conférences, tant en Grèce qu’à l’étranger (UNESCO, INALCO, Macquarie University, Sydney, Musée de la Diaspora, Tel Aviv, Sydney Jewish Museum).

  Livres édités (en grec): La presse des Jeunes en Grèce 1941-1945 (éd. IAEN, 1987, 2 vols.) La maturation d’une génération. Jeunes hommes et jeunes femmes pendant l’Occupation et dans la Résistance (éd Hestia, 2009), L’émergence d’une mémoire difficile. Essais sur le génocide des Juifs (éd. Hestia, 2102, sec. éd. 2013). En février 2019 est paru son livre à Paris : Des Sépharades aux Juifs grecs. Histoire, mémoire, et identité (éd. Le Manuscrit, 2019).

  Elle a également édité et dirigé la revue annuelle de traduction Métafrassi(1995-2007). Elle a traduit en grec, entre autres, des œuvres de Gustave Flaubert, Albert Cohen, Jean-François Lyotard, Tzvetan Todorov, Jorge Semprun. Plus récente traduction : Charlotte de David Foenkinos, éd. Hestia, Athènes, 2018. 

 

 

Informations supplémentaires