David Garfinkiel Pauline dans la chaise longue.

Présentation du peintre et de ses oeuvres
par M me Édith Chomentowski , sa fille 

Lundi 21 octobre 2019

à 19h30

au Farband

  Le peintre David Garfinkiel (1902-1970) fut l'un des nombreux peintres juifs d'Europe de l'Est venu s'installer à Paris, et appartient à ce qu'on appelle l’École de Paris.

  Cette expression désigne un groupe informel de peintres étrangers, juifs pour la plupart, venus à Paris au début du XX siècle pour se former ou exercer leur art en toute liberté, ce qu'ils ne pouvaient pas faire chez eux, comme Modigliani, Chagall, Soutine, Kisling ou Mané Katz.
La salle principale du Farband est décorée par les œuvres d'Isaac Antscher et Jacob Markiel eux-aussi venus de l'Est de l'Europe, et faisant partie de cette école.

  Leurs œuvres suivaient les mouvements artistiques de l'époque, et sont souvent très colorées et imprégnées par l’expressionnisme. C'est le cas des toiles de David Garfinkiel pleines de vie et de couleurs et dégageant la joie et un incroyable optimisme.

Autoportrait de David Garfinkiel 1942  David Garfinkiel est né à Radom en 1902 ; il étudie aux Beaux-Arts de Varsovie puis à Paris en 1932, à la Grande Chaumière et à l’Académie Julian. Engagé volontaire en 1939, il se réfugie pendant la guerre à Lyon. De retour à Paris en 1946, il retrouve son atelier pillé, aucun tableau antérieur à la guerre n’a été retrouvé. Il ouvre un studio de photographies à Belleville (il a débuté au studio Harcourt) et y installe son atelier de peinture.

 Pour en savoir plus sur le peintre → David Garfinkiel

Informations supplémentaires